3 choses à savoir sur la culpabilité.

Un morceau de chocolat au beau milieu du troisième régime de l’année? Une cigarette alors qu’on s’était promis d’arrêter? Revenir sur une promesse faite à soi ou à autrui? Être aux prises avec une habitude dont on n’arrive pas à se libérer?

Nous nous sommes tous déjà senti coupables d’une pensée ou d’un acte. La culpabilité est un sentiment de faute qui nous est transmis depuis la plus tendre enfance. La faute commise peut être réelle ou imaginaire. Cela peut arriver à tout moment. Soit parce que l’on a manqué aux exigences de son entourage ou alors, par jugement personnel sur nos propres actes. Souvent, le nous empêcher d’agir de manière objective. Alors, dans cet article nous allons voir trois aspects intéressants à retenir concernant la culpabilité.

la-culpabilité– On peut se défaire de la culpabilité :

Se sentir coupable, est un sentiment que l’on ressent quand on souhaiterai avoir fait les choses autrement. Une question peut aider à changer de perspective sur le sujet :

  • Quelle leçon puis-je tirer de cette expérience ?

Cette question permet de prendre du recul sur une situation donnée. Elle permet d’envisager chaque expérience du point de vue de l’apprentis
sage. Bien sûr, si l’expérience menée n’apporte pas de résultats intéressants, on peut en tirer un bilan.

 

– On peut contrôler la culpabilité :

En effet, chaque acte que nous menons est un effet de la volonté. Culpabiliser, c’est faire le choix de penser à des actions déjà passées, en se remémorant des émotions négatives. Culpabiliser applique donc que nous vivions dans le passé. Contrôler cette culpabilité, c’est ce donner la possibilité de vivre plutôt dans le présent et de profiter du quotidien. Afin de contrôler la culpabilité, le plus simple de se concentrer sur les instants que nous vivons. En effet, vivre son présents en ne pensant qu’aux passer nos pièges dans le passé. Vivre son présent dans l’idée de préparer son futur nous pousse à considérer chaque instant comme indispensable à la réalisations de nos rêves.

 

–  La culpabilité et passagère :

Certaines fautes sont plus graves que d’autres. Cependant, en se concentrant sur l’habitude de faire au présent nous avons tous la possibilité d’affirmer que la culpabilité n’est que l’affaire d’un instant. Plus on fait en sorte de contrôler la culpabilité, plus elle devient simple à contrôler. C’est la loi de l’habitude. tout comme vos actes ne durent pas indéfiniment, la culpabilité n’a pas sa place en permanence dans le présent. Elle doit être utile et donc vous permettre d’être mieux préparés l’avenir.

 

culpabilite-judeo-chretienne-L-1

Que pensez-vous de la culpabilité? Quelles stratégies mettez-vous en place afin de vous défaire de la culpabilité ?

J’espère que cet article vous a plu et qui vous sera utile à l’avenir.

G23.