Pourquoi sommes-nous des débutant?

dessinateur-debutant

L’être humain est doué d’une capacité d’apprentissage sans limites.

Afin de débuter le processus d’apprentissage dans chaque domaine,nous avons une contrainte à dépasser pour atteindre les buts fixés. C’est LE PRIX À PAYER . Ce prix à payer doit être considéré comme une forme de passe-droit exigé par la nature, afin de murir les compétences qui vont nous aider à atteindre les différents stades de maîtrise que nous espérons secrètement.

En tout donc, nous suivons un chemin défini qui compte un point de « DÉPART » et une ligne d’arrivée. La position de débutant est positive car elle permet à chacun de se rendre compte en toute humilité, du chemin qu’il reste à faire jusqu’à destination. Le débutant est donc cet individu mal adroit, manquant d’aisance, qui gagne petit à petit en compétences afin de gagner en autonomie.

Nous serions donc débutants en tout, avant de devenir autonomes. Cependant, la notion de processus doit rentrer en compte car nous croyons souvent qu’une compétence se gagne en un claquement de doigts. Et ceci est l’une des principales causes d’abandon après les premiers échecs.  Certains abandonnent toute leur vie car on a omis de leur dire qu’au même titre qu’un enfant apprenant à marcher, nous avons également un temps d’adaptation à respecter afin « d’apprendre à marcher ». D’autres souffrent toutes leurs vies d’erreurs répétées, car on ne leur a jamais expliqué que l’échec est un résultat qui s’obtient, comme le succès, en répétant les bons ou les mauvais gestes.

Quelles dispositions prenez-vous afin de quitter le stade des débutants dans les domaines où vous vous lancez? Y a-t-il un champ d’activité ou de connaissances qui vous a toujours intéressé mais dont vous restez éloigné sous prétexte d’être trop nul au début? Quand porterez vous avec fierté la responsabilité de vos désirs les plus nobles?

Ces questions, font partie de celles qui m’ont aidé à faire un premier pas vers l’accomplissement de mon développement personnel grâce au marketing relationnel. Une fois qu’on admet qu’on est un étudiant de la vie, l’étape suivante est de trouver le bon maître à suivre, afin un jour de devenir soi même, maître dans le domaine choisi.

Ces quelques phrases peuvent sonner comme une évidence. Néanmoins, beaucoup ne savent pas que nous débutons dans tous les domaines où nous sommes au niveau zéro en connaissances comme en pratique. Tous les génies de notre époque, des époques antérieures, ont été des débutants dans leur art (Mozart avant ses 10 ans, Abraham Lincoln à plus de 40 ans). L’important n’est pas la maîtrise que je n’ai pas aujourd’hui mais plutôt l’énergie et le temps que je passerai à combler le faussé entre les meilleurs et moi. Ce type de décisions et de réflexions vous permettront de changer le monde à votre échelle. Vous commencerez tout apprentissage avec beaucoup plus de confiance. Une fois arrivés aux « paliers de découragement », cette phase où toute évolution paraît impossible, cela voudra dire que vous avez de nouvelles choses à apprendre afin d’arriver au niveau supérieur.

Tentez l’aventure sur 90 jours puis, vous pourrez dire à ce stade : C’est bon, après 3 mois je ne suis plus un débutant!

😉

G23.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*