Méfiez-vous des champions !

Le développement personnel est encore une discipline floue.

On peut y dire et faire ce qu’on veut. Tout un chacun peut se qualifier d’expert. Cela peut rendre un conseil dangereux pour celui qui l’applique en non avertit. J’entends par-là, qu’il vaut mieux rester humble et admettre de partir à zéro plutôt que de vouloir démarrer depuis le top, dès le départ.

La déception vient souvent quand on attend plus qu’on ne reçoit. C’est ce que j’ai découvert au fil de mes lectures et de mes recherches.

Souvent, je me suis m’inscrit à des newsletters car le détenteur du blog disait avoir été un champion dans une discipline, à un moment donné de sa vie. Choisir de suivre un champion d’athlétisme ou de boxe, choisir de suivre un génie dans son domaine est une excellente chose. Cependant, on a tendance à oublier que la personne que l’on suit a vécu tout un processus avant d’obtenir les résultats que nous connaissons. On a tendance à oublier qu’il lui a fallu du travail et de la persévérance afin d’arriver à sa destination. On a tendance à observer l’événement final plutôt que le processus entier. Les heures de transpiration, les blessures, les opérations à répétition restent la partie cachée de l’iceberg. Quand un de ces champions se présente, il a tendance à paraître plus grand qu’ils ne l’est en vérité. Il a tendance à zapper la partie difficile de son expérience, celle qui a fait de lui le champion qu’il est.

En contre-exemples,

Nous avons ces personnes il s’expriment en toute franchise. Ils sont conscients d’être partis d’un point A et d’aller vers un point B. Ils parlent de leurs états d’esprit, de leurs échecs, de leurs doutes et restent francs quant à la discipline nécessaire pour atteindre leurs buts. Le process est partie intégrante du succès et il demande souvent de sacrifices, qui restent cachés à la masse. Ceux qui restent francs avec vous en vous parlant de leurs propres difficultés font preuve de respect.

J’ai choisis de suivre cette voie et de vous inviter à suivre mon parcours car ma carrière de champion commence ici. Je désire devenir un champion face à moi-même, c’est la première étape qui permet de gagner confiance en soi. Je désire également devenir un champion dans mon entourage car, il n’y a qu’en voyant mes résultats que je donnerai envie aux autres de changer ou d’appliquer de meilleures méthodes.

Si vous voulez suivre champion,

Il est plus sûr de connaître son parcours depuis le commencement. En effet, c’est en comprenant la manière dont il dépasse ses difficultés que vous réussirez vous-même a dépasser les vôtres. Le meilleur moyen de suivre un champion est encore de savoir d’où vient, de s’informer régulièrement sur son évolution, et au mieux de lire sa biographie.

Quels sont les champions que vous suivez ?

Pensez-vous aussi qu’il vaut mieux être conscient de tout le processus du succès?

 

Laisser vos commentaires juste ici afin de dire ce que vous pensez de cet article.

Y a-t-il une science du succès?

Et si l’échec n’était qu’un mythe?

Pour certaines personnes, atteindre leurs objectifs n’est qu’un mythe. J’ai longuement fait partie de cette population. J’ai cru pendant des années n’être capable que de rêver sans agir. J’ai cru n’être capable que d’exécuter des tâches peu intéressantes durant toute ma vie professionnelle. Cela fut résultat d’une croyance négative envers moi-même.

Après des années de conditionnement, nous pouvons être amenés à croire que notre potentiel est inexistant. Et pourtant, il n’y a rien de plus faux. Je me suis sous-estimé. Durant tout ce temps, j’avais en moi le potentiel de devenir exactement la personne dont je rêve. C’est au détour d’une réflexion personnelle, que je suis arrivé à la conclusion suivante : je suis le seul responsable du déclenchement de ma force intérieure, de mon feu sacré.

Et puis j’ai pensé aux sciences. 

Leur caractère universel nous permet de réaliser des prouesses encore impensables il y a quelques décennies. L’avènement de l’Internet en est une preuve irréfutable. L’arrivée des smartphones dans nos poches, l’utilisation grandissante de transports électriques, l’arrivée des drones dans nos foyers prouvent à quel point méthodes et techniques peuvent être maîtrisées grâce à l’application de principes simples et universels.

Après plusieurs années de recherches, j’en suis arrivé à la conclusion suivante : il est forcément possible d’avoir une méthode de réussite universelle, applicable pour tous. J’ai longuement cherché. J’ai dû mettre de coté tout ce que je pensais savoir. J’ai dû oublier progressivement tout ce que je pensais être vrai.

Ce fut une révélation totale.

Plus le temps passe, plus je trouve que la méthode que j’ai mise à jour Dieu seul sait comment, est efficace et porteuse d’espoir. Depuis sa découverte, j’ai vécu plus d’expériences que je n’avais vécu durant les 12 des années précédentes (période à laquelle je suis parti de chez mes parents). Il est impressionnant de voir à quel point une méthode peut changer une vie. C’est cette méthode que je viens vous livrer par le témoignage de plusieurs succès obtenus dans mon quotidien. Cette méthode est peut être l’unique que je mettrai en avant. Cependant, je peux affirmer que quiconque l’utilisera rigoureusement durant une période de 90 jours minimum pourra observer le changement profond en lui-même. Il m’arrive encore d’oublier que j’ai cette méthode en ma possession. C’est à chaque échec que je me rappelle qu’il y a toujours un meilleur moyen de réussir. Alors, je reviens inévitablement à cette méthode du succès.

Restons conscients d’une chose.

Tout comme l’automobile ou l’avion, cette méthode qui n’est qu’un outil verra venir des améliorations futures. Un peu comme la roue, qui fut d’abord en bois, puis en métal, puis en caoutchouc tout en gardant sa fonction de base. Ces mise à jour ne viendront que pour le bien être du plus grand nombre.

Ce message s’adresse à celles et ceux qui ont fini par se penser incapables d’atteindre leurs buts : ce blog est celui que vous devez lire si tout de même quelque part au fond de vous réside l’espoir d’exaucer vos vœux.

J’apporte une méthode qui ne sera pas forcément une vérité pour tous. Je peux tout de même affirmer que 99 % de ceux ce qui réussissent ce qu’ils entreprennent utilisent sans le savoir cette méthode du succès.

Mais j’ai tout de même besoin de vos avis. Jouons un peu.

Pensez-vous qu’une méthode universelle pour réussir à atteindre ce but existe ? Que feriez-vous si vous étiez en possession d’une telle méthode ? Quelle est le premier rêve que vous seriez prêts à réaliser ?

Répondez dans les commentaires ci-dessous et faites-nous part de vos avis!

Un moyen infaillible pour devenir meilleur.

capture-decran-2016-10-23-a-23-47-30

Notre civilisation met en avant la productivité et la performance.

Beaucoup vivent cela comme un facteur de stress au quotidien. Cette réaction se comprend car aux origines, l’être humain est de passage sur terre afin de profiter de ce qu’elle a de meilleur à offrir. C’est pour cela d’ailleurs que les plus épanouis sont ceux qui vivent d’une activité qu’ils aiment et qui les passionne, quelles que soient les contraintes extérieures. D’ailleurs, le stress leur sert souvent de stimulant. Afin de m’améliorer, j’ai fait des recherches et je me suis rendu compte que le plus simple est de se servir de modèles existants.

 

C’est stupide de vouloir réinventer la roue!

Alors, il y a peu, je me suis mis à lire les biographies de personnages historiques inspirants, afin de voir ce que je pourrai dupliquer dans ma propre vie. Ça a changé mon avis sur les capacités de l’être humain. Ghandi était un homme tout à fait ordinaire avant de rallier 250 millions de personnes à sa cause et ensemble, ils ont gagné l’indépendance de l’Inde et du Pakistan. Steve Jobs fut un tyran mais à sa manière, il a changé le monde avec un impact tellement profond qu’un téléphone ne sera plus jamais vu pareil par les générations futures. Toussaint Louverture fut le parangon de la liberté noire à travers les époques et pour toujours, en rendant à son peuple la dignité qui sied à tout membre du genre humain. Elon Musk est un tel visionnaire que je suis prêt à parier qu’un des lecteurs de ce blog pourrait faire partie de ces hommes qui se rendront un jour dans l’espace ou alors sur Mars. Il a d’ailleurs rendu réel « l’utopie de la voiture électrique », en créant et en rentabilisant sa société de véhicules électriques pour le grand public : TESLA Motors.

 

L’homme n’est qu’un accélérateur de processus.

Nous vivons dans un monde qui change et qui évoluera avec ou sans nous. Afin que ce processus se déroule pour le mieux, j’ai pris l’engagement de m’inspirer des méthodes de ceux qui changent les époques. J’ai fait le choix de partir à la rencontre de mes rêves, en aidant le plus grand nombre à réaliser les leurs. Oui, je pense tout comme toi, être capable de changer le monde en profondeur, à force de chercher à dépasser le niveau où je me trouvais la veille. Et c’est une habitude qui est à la portée de tous!

Je tiens tout de même à préciser qu’on ne se lève pas un matin pour changer le monde. Tout succès est le résultat d’une préparation rigoureuse. Les leaders que j’ai cité un peu plus tôt, sont passé par plusieurs stades avant d’atteindre le sommet de leur art. Ils ont souvent connu des déconvenues, des trahisons, des moments de remise en question, sans jamais laisser une place définitive au doute.

C’est en cela que je t’invite à puiser cher lecteur. C’est là que je t’encourage à partir puiser la force nécessaire afin de dépasser tes craintes de DÉPART et les difficultés sur ta route, car ces exemples font office d’oasis en plein désert, mais aussi de manne providentielle en cas de doutes profonds sur tes capacités à atteindre et dépasser le sommet. La route est longue vers l’excellence, mais qui a dit qu’il était impossible de grimper au sommet de ton propre Everest?

À mesure que tu grandira, les difficultés deviendront encore plus grandes, car ton niveau sera devenu meilleur. C’est un peu le principe des jeux vidéos. On passe un nouveau stage car on gagne en compétences, puis on se rend compte que ce niveau est un écran au dessus du précédent. Voilà pourquoi j’aime considérer la vie comme un jeu, lors duquel le but est de passer constamment au niveau supérieur!

 

Prends bien soin de toi et pense à laisser un commentaire en bas d’article, afin de me faire part de ton avis.

 

G23.

3 outils indispensables pour suivre vos progrès!

unknownLa notion de progrès est souvent abordée en développement personnel. Elle aide à visualiser l’évolution et les résultats obtenus sur une période donnée. Comme au sport, chaque instant investi dans une nouvelle activité ou compétence, doit vous donner des résultats mesurables, dans un temps raisonnable, car il faut du temps pour devenir bon, mais pas trop quand même.

Je prends mon exemple sur ce blog, que je désire développer depuis 2013. J’ai payé quelques formations et séminaires et je me suis toujours dit que je passerai à l’action quand le bon moment serait venu. Sauf qu’à défaut de travailler sur une notion, on revient à son niveau initial. Le peu de temps et d’énergie que j’ai investit dans le prix à payer était dérisoire en comparaison au succès que j’envisageait suite au développement de ce blog. J’ai tout de même gardé un attrait pour le développement personnel et cela m’a permis de partir à la recherche de méthodes pour agir plus efficacement.

Ces méthodes sont multiples. Elles peuvent aider à améliorer sa vie sur tous les aspects, à condition d’être motivé à chercher des réponses à ses propres questions. Au fil du temps, j’ai trouvé trois outils qui étaient régulièrement mentionnés. Progressivement, je les ai intégrés à mon quotidien afin de garder le cap sur mes objectifs et aider le maximum de monde à créer des changements mesurables dans leurs vies. Ces outils sont les suivants :

  • Agenda : Nous avons tous eu à remplir un agenda à un moment ou un autre, un emploi du temps qui se baserait sur une année, un mois, une semaine ou une journée. L’agenda a deux fonctions principales : Il aide à jeter un oeil sur le passé ; il aide à diriger son regard vers le futur en facilitant sa préparation. L’agenda est la représentation physique que nous nous faisons du temps présent, passé ou à venir. Il est un des outils les plus précieux de tous ceux qui donnent de l’importance aux résultats, car le temps qui est notre ressource la plus précieuse peut y être matérialisé.
  • Carnet de notes : Confrontés à certains problèmes, notre premier réflexe devrait être d’en prendre note afin de libérer l’esprit de ce qu’il ressent et de faire de la place pour les événements à venir. Une note peut être consultée à tout moment. Elle est plus fiable que notre propre mémoire et permet de se mettre dans le contexte précis de l’action ou de la pensée en question. Chaque jour devrait être archivé à l’aide de ce carnet de notes, avec le plus de détails possible pour l’avenir. Pour ma part, je me contente encore de noter mes questions essentielles. Cependant, l’amélioration vient dans le temps, donc j’ai encore une marge de progrès à combler.
  • Tableau de statistiques : Il est comme un mix des deux premiers outils. En effet, il permet à la fois de quantifier et de qualifier les données auxquelles nous sommes confrontés. Un tableau de statistiques sera tenu plus simplement grâce à un tableur et un ordinateur ou une tablette. Cependant, à l’aide d’un smartphone, cette action est désormais possible, sans compter le fait que Google est probablement votre meilleur ami!

Ces outils ont été d’une aide précieuse pour moi, depuis que je les ai intégrés à mes activités quotidiennes. J’ai hâte de vous dire où j’en suis d’ici quelques moi, voire quelques années, car l’aventure ne fait que commencer!

 

G23.

Pourquoi sommes-nous des débutant?

dessinateur-debutant

L’être humain est doué d’une capacité d’apprentissage sans limites.

Afin de débuter le processus d’apprentissage dans chaque domaine,nous avons une contrainte à dépasser pour atteindre les buts fixés. C’est LE PRIX À PAYER . Ce prix à payer doit être considéré comme une forme de passe-droit exigé par la nature, afin de murir les compétences qui vont nous aider à atteindre les différents stades de maîtrise que nous espérons secrètement.

En tout donc, nous suivons un chemin défini qui compte un point de « DÉPART » et une ligne d’arrivée. La position de débutant est positive car elle permet à chacun de se rendre compte en toute humilité, du chemin qu’il reste à faire jusqu’à destination. Le débutant est donc cet individu mal adroit, manquant d’aisance, qui gagne petit à petit en compétences afin de gagner en autonomie.

Nous serions donc débutants en tout, avant de devenir autonomes. Cependant, la notion de processus doit rentrer en compte car nous croyons souvent qu’une compétence se gagne en un claquement de doigts. Et ceci est l’une des principales causes d’abandon après les premiers échecs.  Certains abandonnent toute leur vie car on a omis de leur dire qu’au même titre qu’un enfant apprenant à marcher, nous avons également un temps d’adaptation à respecter afin « d’apprendre à marcher ». D’autres souffrent toutes leurs vies d’erreurs répétées, car on ne leur a jamais expliqué que l’échec est un résultat qui s’obtient, comme le succès, en répétant les bons ou les mauvais gestes.

Quelles dispositions prenez-vous afin de quitter le stade des débutants dans les domaines où vous vous lancez? Y a-t-il un champ d’activité ou de connaissances qui vous a toujours intéressé mais dont vous restez éloigné sous prétexte d’être trop nul au début? Quand porterez vous avec fierté la responsabilité de vos désirs les plus nobles?

Ces questions, font partie de celles qui m’ont aidé à faire un premier pas vers l’accomplissement de mon développement personnel grâce au marketing relationnel. Une fois qu’on admet qu’on est un étudiant de la vie, l’étape suivante est de trouver le bon maître à suivre, afin un jour de devenir soi même, maître dans le domaine choisi.

Ces quelques phrases peuvent sonner comme une évidence. Néanmoins, beaucoup ne savent pas que nous débutons dans tous les domaines où nous sommes au niveau zéro en connaissances comme en pratique. Tous les génies de notre époque, des époques antérieures, ont été des débutants dans leur art (Mozart avant ses 10 ans, Abraham Lincoln à plus de 40 ans). L’important n’est pas la maîtrise que je n’ai pas aujourd’hui mais plutôt l’énergie et le temps que je passerai à combler le faussé entre les meilleurs et moi. Ce type de décisions et de réflexions vous permettront de changer le monde à votre échelle. Vous commencerez tout apprentissage avec beaucoup plus de confiance. Une fois arrivés aux « paliers de découragement », cette phase où toute évolution paraît impossible, cela voudra dire que vous avez de nouvelles choses à apprendre afin d’arriver au niveau supérieur.

Tentez l’aventure sur 90 jours puis, vous pourrez dire à ce stade : C’est bon, après 3 mois je ne suis plus un débutant!

😉

G23.

Une liste de 5 mots pour changer de vie.

Bons

À chaque mot son pouvoir.

Avez-vous remarqué à quel point les mots que nous utilisons au quotidien ont leur place dans la construction de nos vies? Ignorant totalement cela, j’en ai fait l’expérience en débutant mon parcours dans le développement personnel.

Chaque mot détient une résonance particulière, chaque expression dévoile la personne que l’on est. Plus on pratique et plus on devient! Le vocabulaire qu’on emploie est donc l’une des bases les plus importantes que l’on doive travailler afin de voir des changements positifs dans nos vies. Il peut être focalisé sur le manque ou l’abondance, sur le positif ou le négatif. Le plus important est l’action que l’on mène.

Tout au long de mon parcours, je me suis rendu compte que la qualité de mes propos est liée à la qualité de mes pensées et de mes relations. En faisant ce constat, vous pouvez aussi améliorer certaines habitudes de langage progressivement. Et puisque chaque mot que nous employons détient sa charge émotionnelle, je veux vous présenter quelques mots qui m’ont été les plus pratiques depuis 4 ans.

  • Implémentation : le délai de mise en oeuvre d’une idée peut être déterminant. Plus vite je passe à l’action et plus tôt j’obtiendrai des résultats. La notion de délai d’implémentation consiste à nous rendre conscients que chaque nouvelle information qui nous aide à atteindre nos buts, doit être mise en pratique au plus tôt. J’ai eu beaucoup de mal à comprendre et à mettre en pratique cette dernière, car je fus un champion de la procrastination.

« Savoir c’est pouvoir »

 

  • Discipline : c’est le fait de faire ce que ‘lon doit faire, quand on doit le faire, afin de devenir celui que l’on désire. Ce n’est que quand j’ai réussi à mettre des mots sur ma compréhension de la discipline, que j’ai réussi à comprendre comment je devais la mettre en pratique pour obtenir de meilleurs résultats dans ma vie. La discipline n’est évidente pour personne. Un des seuls où elle devient amusante est quand on se retrouve face à une personne passionnée par les actions qu’elle mène. Je me demande d’ailleurs, si la discipline en tant qu’habitude peut devenir passion (je vous présente M. X, passionné de discipline!?) 😉
  • Acceptation : l’acceptation de ce qui dépend des autres. Voilà un des remèdes les plus efficaces que j’ai appliqué à mon quotidien, car je vivais dans une frustration permanente. Aujourd’hui, je pense souvent à cette citation que l’on attribue à Marc Aurèle : « Mon Dieu,Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne puis changer, Le courage de changer les choses que je peux,Et la sagesse d’en connaître la différence. » De plus, challenge et objectif sont différents. Les challenges dépendent en partie de l’appui des autres tandis que les objectifs ne dépendent que de nous. Voilà pourquoi j’ai décidé de changer ma vie en atteignant d’avoir mes objectifs, afin de prendre confiance pour réussir mes challenges.
  • Confiance : c’est une question d’attitude, mais les personnes qui ont une grande confiance en elles, agissent déjà avec un profond ressenti de confiance… et oui, avoir confiance en soi, ça se travaille aussi de l’intérieur!  C’est exactement comme le fait de marcher en public. Plus on le fait et moi on prête attention au regard des autres. La confiance peut être soutenue par une vision claire de ce que vous désirez obtenir dans la vie. Si en plus de cela vous avez une méthode qui vous permet de gagner du temps sur votre courbe d’apprentissage et d’arriver plus vite à votre destination, la confiance ne se fait que plus forte sur votre chemin vers le succès.
  • Aide : ce mot revenait peu dans mon vocabulaire. Prendre le temps d’aider les autres était pour moi une perte de temps, jusqu’à ce que je comprenne que tout le monde a besoin d’aide et que cette aide que nous apportons aux autres peut aussi être appelée : vocation. On peut se poser la question de la vocation de sa vie, en trouvant un champ d’action où l’on pourrait aider un maximum de monde à améliorer leurs vies.

Comment trouver et utiliser vos propres mots??

Je vous donne ici une autre liste des moyens que vous pouvez utiliser afin d’améliorer votre vocabulaire du succès.

  • Lisez un maximum sur les sujets qui vous plaisent et vous inspirent.
  • Fréquentez des personnes qui vous inspirent par leur langage.
  • Utilisez votre dictionnaire, dès que vous avez un doute sur la signification d’un mot.
  • Quand vous trouvez un mot inspirant, prenez le temps de murir votre réflexion sur son sens profond dans le monde que vous créez au quotidien.
  • Utilisez ces mots le plus souvent dans vos discussions avec vous même, avec votre entourage et partout ailleurs, dans toutes les circonstances.

Avez-vous des mots qui vous inspirent plus que d’autres? Êtes-vous sensibles à l’utilisation d’un vocabulaire approprié chaque jour?

Laissez un commentaire ci-après.

G23.

Les 5 niveaux de la pyramide de MASLOW??

pyramide_maslow

Petite présentation :

Psychologue américain, Abraham Maslow a travaillé sur une théorie de la motivation et hiérarchisé les besoins humains afin de les présenter de manière simple et synthétique. Depuis, toutes les grandes écoles ainsi que les plus grandes entreprises utilisent cette théorie afin de décrire le niveau de réalisation de toute équipe. La hiérarchisation des besoins humains a permis également à de nombreux individus, de mieux se positionner afin de trouver de meilleures stratégies d’épanouissement personnel au quotidien.

Différents niveaux :

Dans une de mes vidéos, vous pouvez voire le rapport entre la pyramide de Maslow et le développement personnel. Elle aide à classifier différents niveaux de réalisation que l’être humain cherche à combler durant son existence. Il y a 5 différents niveaux de besoins, comme expliqué dans ce schéma :

  • besoins physiologiques : font référence à la survie, à tout ce dont nous aurions besoin, si l’on était complètement démuni. En lien direct avec la survie, cette dimension est plutôt en rapport avec les besoins naturels du corps (faim, soif, sexualité, repos, …)
  • besoins de sécurité : afin d’assurer une vie longue et prospère, nous aspirons à nous protéger contre les dangers du quotidien. On cherche à conserver l’existant (je n’aime pas trop ce niveau car la vie est faite de changements et d’acceptation de ces derniers le plus souvent).
  • besoins d’appartenance : la dimension sociale de la vie, permet aux individus de se sentir acceptés par les groupes dans lesquels ils vivent. Nous avons besoin d’un lien avec la société et le monde qui nous entourent et afin d’éviter l’isolement, l’appartenance à un groupe est indispensable.
  • besoins d’estime : quand la reconnaissance passe au premier plan, c’est souvent qu’on a réussi à prouver son appartenance. L’amélioration d’un besoin contribue à l’amélioration de l’autre. Être reconnu comme entité propre est la raison qui nous pousse à combler ce besoin d’estime.
  • besoins d’accomplissement : on attend le sommet de la pyramide, avec le besoin d’accomplissement. Ici, le besoin matériel est « dépassé ». Il s’agit plus d’obtenir de soi un développement plutôt culturel, voire spirituel. Vu que le matériel y prend moins d’importance, ce niveau de besoin se trouve également à l’opposé, donc au sommet de la pyramide.

Le bonheur d’après lui passait par l’accomplissement des individus, dans chaque niveau de la pyramide. Plus le niveau d’accomplissement de l’individu est élevé, mieux il devrait se sentir au quotidien.

Analyse personnelle :

Quand j’ai pris connaissance de cet outil, j’étais peu conscient de ce qui pouvait m’aider à améliorer mon quotidien. En tant que lycéen, j’étais loin de me douter qu’un jour, une des notions vues en cours d’économie, deviendrait un moyen de mesurer mon niveau de satisfaction au quotidien. Je considère la pyramide de Maslow comme un outil pratique, qui permet de savoir sur quels axes de sa vie on peut travailler, afin d’arriver à une meilleure réalisation de ses ambitions propres. Plus que de l’espoir, elle permet de mettre des images sur les mots et d’entrevoir ou de trouver une porte de sortie dans les vicissitudes de nos vies.

Que pensez-vous de cette hiérarchisation des besoins humains? Est-ce que vous envisagez d’utiliser ce type d’outils au quotidien??

 

G23.

La bible : un livre de développement personnel!????

dusty-bible-read-meCet article s’adresse à tous ceux qui ont le courage et/ou la curiosité intellectuelle nécessaire pour faire un pas en avant vers un savoir non pas chrétien, mais universel. Il ne s’agit pas d’un article traitant de la religion, mais plutôt d’un article visant à motiver chacun à lire un passage de ce livre quand l’occasion se présentera. 


À l’heure de l’internet, à une époque où nous pouvons tous nous renseigner et profiter du savoir commun de milliards d’individus à travers le temps et l’espace, le savoir reste encore une denrée rare et/ou mal utilisée. Cette ressource peut être exploitée dès que les personnes souhaitent acquérir un savoir utile et durable car en effet, la Bible est un ensemble de livres écrits depuis bien longtemps. Ces livres ont été écrits dans un petit pays, la Palestine. Ils font partie des plus vieux écrits de l’humanité. Pourtant ils continuent d’interpeller des hommes encore aujourd’hui. Chaque génération y a trouvé un profond intérêt : la Bible reste le best-seller de tous les temps.

Savoir c’est pouvoir… Le savoir est une arme…

Voilà ce que l’on peut entendre souvent quand il s’agit de parler de la connaissance, mais aussi de sagesse.  C’est à ce titre que j’ai commencé à lire la bible vers 20 ans. C’était le seul livre « non scolaire » qui se trouvait à ma portée. À une époque où il me semblait que beaucoup de choses m’échapperaient constamment au cours de ma vie, je suis tombé sur ce bouquin. J’ai compris que la lecture d’une maxime pouvait transformer une journée. Je l’ai expérimenté sur la durée également car certains rêves que je nourrissait se sont réalisés grâce à la persévérance dans la vision de mes buts. Par exemple, je suis diplômé d’une grande école de commerce alors que j’ai été en échec scolaire total durant 3 ans après le BAC, où je me suis perdu car ma vision de vie n’était pas assez claire.

 

Sans le noter, je débutais mon initiation au développement personnel. Ce livre m’a permis de garder un focus sur mes objectifs, de prendre confiance dans mes compétences, de m’améliorer dans l’action. Dans la bible, j’ai trouvé :

  • mes premiers encouragements à mieux faire,
  • l’exemple de bonnes et mauvaises vies. La répercussions des actes sur une vie,
  • des conseils sur la vie en société,
  • des règles d’hygiène à suivre afin de préserver sa santé,
  • un cadre éthique où j’ai appris à mieux vivre en communauté,
  • l’envie de me rendre utile pour mon prochain,
  • la force de m’éloigner de certains pièges de la vie,
  • l’entrepreneuriat
  • la prospérité individuelle et en communauté
  • etc…

Alors oui, le savoir est une arme et je dirai même plutôt : LE SAVOIR EST L’ARME!

 

Et j’aimerais rajouter une citation qui peut faire la différence, même si je ne me rappelle pas le nom de son auteur : Le seul démon dont je reconnaisse l’existence, se nome ignorance!

 

Voilà pourquoi je peux recommander à tous ceux qui souhaitent découvrir ou alors améliorer leur connaissance et leur compréhension de la vie, de lire quelques passages de ce livre. Vous n’aimerez peut-être pas les mêmes passages que moi, mais je peux vous recommander « l’ecclésiastique » le « livre de la sagesse » et le « livre des proverbes« .

 

En vous souhaitant une bonne lecture!

 

Alors, pensez-vous que la bible peut-être considérée comme un ouvrage de développement personnel?

 

Aimez, commentez, partagez!

G23.

Comment débuter dans le développement personnel?

Capture d’écran 2016-07-05 à 20.50.56Il y a un début à tout :

Chaque discipline demande de débuter à un niveau zéro. Au départ, il faut avoir une certaine dose d’humilité et accepter que les informations que nous souhaitons avoir, doivent nous être transmises. Pour cela, il est indispensable de se rappeler que chaque chemin vers l’action réussie, est le résultat d’un processus durant lequel on apprend à mener une action sans la moindre erreur de réalisation. Et oui!

Qui pourrait prétendre savoir se raser alors qu’il ne s’est jamais coupé une fois? Qui pourrait prétendre savoir conduire une voiture à boite manuelle alors qu’il ou elle n’a jamais calé une seule fois? 😀

Comme tout champ de savoir, le développement personnel est une discipline comportant un certain nombre de notions à connaître et à maîtriser. Et qu’on n’aille pas dire qu’il est fait pour les perfectionnistes ou ceux qui aiment travailler sans arrêt! NON. Le développement personnel est présent pour tous ceux qui souhaitent évoluer dans un domaine quelconque. Il permet souvent de répondre à des questions fondamentales comme :

  • savoir où on veut arriver, ce que l’on désire dans le fond;
  • accepter d’apprendre auprès d’une ou plusieurs sources, afin de maîtriser les bases;
  • se fixer une limite dans le temps car il est notre ressource la plus importante;
  • avancer un peu chaque jours en intégrant son évolution dans une routine quotidienne;
  • tenir compte de ses erreurs (dans un carnet de bord par exemple);

Ce que ça donne dans la pratique :

En ce qui me concerne, le plus compliqué est de rester discipliné. Car afin d’atteindre un objectif, il faut se tenir à répéter souvent les mêmes petites actions dans le temps. On peut se tromper et considérer les résultats à court terme, ou alors chercher plus loin et travailler sur des buts à moyen ou long terme!

Afin de débuter donc à travailler sur son développement personnel, il faut absolument savoir ce qu’on veut être capable de faire ou de vivre au bout de l’aventure. Le plus simple est de se renseigner sur la discipline auprès de personnes qui la pratiquent déjà et des experts, mais aussi d’échanger avec des personnes au quotidien, concernant le sujet que vous avez décidé d’étudier et de maîtriser à terme.

Il faut également s’armer de patience :

Pour cela, je vous recommande d’avoir une idée précise du nombre de temps que vous souhaitez consacrer afin d’atteindre vos buts. Bien sûr, si à terme l’objectif n’est pas atteint, le plus simple est de se demander si l’on veut continuer à poursuivre l’objectif donné. Il s’agit de valider avec soi même, le niveau de motivation que l’on a, pour réussir la démarche à terme. J’ai constaté que je me suis fixé certains objectifs et que ne les ayant pas atteints, je pouvais être motivé pour relever le défi à nouveau, ou alors partir pour un autre challenge. L’idée étant d’accumuler des compétences dans le temps afin de devenir meilleur au fur et à mesure, on comprendra évidemment l’importance de ne pas vouloir aller plus vite que la musique. Il faudra donc accorder le temps nécessaire à ses passions, afin qu’elles se réalisent.

 

« Tout est possible avec le temps!! »

 

Avez-vous l’intention d’investir sur vous avec du temps ou d’autres ressources?

Vos commentaires et questions sont les bienvenus!

G23.

3 choses à savoir sur la culpabilité.

Un morceau de chocolat au beau milieu du troisième régime de l’année? Une cigarette alors qu’on s’était promis d’arrêter? Revenir sur une promesse faite à soi ou à autrui? Être aux prises avec une habitude dont on n’arrive pas à se libérer?

Nous nous sommes tous déjà senti coupables d’une pensée ou d’un acte. La culpabilité est un sentiment de faute qui nous est transmis depuis la plus tendre enfance. La faute commise peut être réelle ou imaginaire. Cela peut arriver à tout moment. Soit parce que l’on a manqué aux exigences de son entourage ou alors, par jugement personnel sur nos propres actes. Souvent, le nous empêcher d’agir de manière objective. Alors, dans cet article nous allons voir trois aspects intéressants à retenir concernant la culpabilité.

la-culpabilité– On peut se défaire de la culpabilité :

Se sentir coupable, est un sentiment que l’on ressent quand on souhaiterai avoir fait les choses autrement. Une question peut aider à changer de perspective sur le sujet :

  • Quelle leçon puis-je tirer de cette expérience ?

Cette question permet de prendre du recul sur une situation donnée. Elle permet d’envisager chaque expérience du point de vue de l’apprentis
sage. Bien sûr, si l’expérience menée n’apporte pas de résultats intéressants, on peut en tirer un bilan.

 

– On peut contrôler la culpabilité :

En effet, chaque acte que nous menons est un effet de la volonté. Culpabiliser, c’est faire le choix de penser à des actions déjà passées, en se remémorant des émotions négatives. Culpabiliser applique donc que nous vivions dans le passé. Contrôler cette culpabilité, c’est ce donner la possibilité de vivre plutôt dans le présent et de profiter du quotidien. Afin de contrôler la culpabilité, le plus simple de se concentrer sur les instants que nous vivons. En effet, vivre son présents en ne pensant qu’aux passer nos pièges dans le passé. Vivre son présent dans l’idée de préparer son futur nous pousse à considérer chaque instant comme indispensable à la réalisations de nos rêves.

 

–  La culpabilité et passagère :

Certaines fautes sont plus graves que d’autres. Cependant, en se concentrant sur l’habitude de faire au présent nous avons tous la possibilité d’affirmer que la culpabilité n’est que l’affaire d’un instant. Plus on fait en sorte de contrôler la culpabilité, plus elle devient simple à contrôler. C’est la loi de l’habitude. tout comme vos actes ne durent pas indéfiniment, la culpabilité n’a pas sa place en permanence dans le présent. Elle doit être utile et donc vous permettre d’être mieux préparés l’avenir.

 

culpabilite-judeo-chretienne-L-1

Que pensez-vous de la culpabilité? Quelles stratégies mettez-vous en place afin de vous défaire de la culpabilité ?

J’espère que cet article vous a plu et qui vous sera utile à l’avenir.

G23.